Cours du 9 avril 2018

27 mai 2018

Thème du cours : Le rituel du Wesak

Extrait : La plaine du Wesak

La plaine du Wesak, au cœur de l’Himalaya, est située dans un repli des éthers où la biosphère (tout ce qui est vivant), la noosphère (tout ce que nous tissons spirituellement d’après Teilhard de Chardin) et la Christophère (les ashrams, tout ce qui est surnaturel) viennent au contact les unes des autres. On peut imaginer que ces sphères ne sont pas régulières, que ce sont plutôt des sphéroïdes, qu’il y a des irrégularités dans leur courbure, des excroissances et qu’il y a un endroit particulier où ces trois sphères présentent des bosses qui se rejoignent. Cet endroit c’est la plaine du Wesak.

C’est le lieu où la membrane qui sépare le monde visible du monde invisible est le plus mince de la planète. Si bien que l’on peut dire que le surnaturel à cet endroit est à fleur de terre. Où l’atmosphère est complètement imprégnée de mystères, de magie et de spiritualité. C’est le lieu nécessaire à la respiration et à l’évolution de tout ce qui vit. Les occultistes appellent d’ailleurs cet endroit « le lieu nécessaire ».

Trois soleils viennent se rassembler au-dessus de cette cuvette : le soleil christique, le soleil bouddhique et le soleil dévique. Le moment du Wesak (c’est un endroit mais aussi un moment) c’est celui où ces trois soleils se rapprochent au point de créer une sorte d’alignement. C’est un moment de rencontre entre ces trois soleils. Un moment de conjonction.

Image : Teilhard de Chardin

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.