Cours du 14 octobre 2019

4 janvier 2020

Thème du cours : Les valeurs de l’Humanisme et l’enseignement ésotérique

La base de l’orientation éthique de l’enseignement ésotérique c’est la sauvegarde et la protection des valeurs de l’humanisme. J’aime à répéter cette phrase : « Si nous oublions les valeurs de l’humanisme, nous entrerons obligatoirement dans une crise de désintégration de la civilisation et nous irons danser devant nos cathédrales en feu comme des singes dans les forêts du temple d’Angkor ». Entre temps j’ai appris qu’une toile du mystérieux peintre Banksy qui s’intitule « Le parlement des singes » et représentant le parlement britannique rempli de singes, venait d’être vendue quelques millions de dollars. Sans commentaires … Mais en même temps c’est une sorte de vision de ce que pourrait être l’écroulement d’une civilisation où il y aurait une régression nous amenant à nous moquer de nos propres valeurs, à les singer au sens fort.

Ces valeurs de l’humanisme ont pour pilier la conviction que même chez les individus les plus abrutis, les plus ineptes, les plus somnolents, les plus paresseux, il y a toujours une lumière qui est là, qui ne s’éteint pas, qui survit et qui, à un moment ou à un autre, flamboiera. Même dans les poitrines les plus étroites, quelque chose de divin continue de battre.

L’humanisme, l’enseignement ésotérique c’est avant tout une école d’énergie et d’optimisme. C’est la conviction qu’il faut croire dans l’homme et ses potentialités et la conviction, corolaire de la précédente, « qu’au-delà de la vie humaine que nous vivons, il y a une autre vie humaine à vivre ». C’est du Péguy mais quand on dit cela, cela pourrait être très abstrait. On pourrait imaginer, comme Spinoza, que cela voudrait dire se fondre, se diluer dans le tout, dans une sorte d’immortalité très abstraite ou comme les Brahmanes qui pensaient que nous sommes l’étincelle d’une flamme qui se résorberait ensuite dans cette flamme.

Non, Une vie humaine, cela veut dire qu’au-delà de cette vie, c’est encore une vie humaine, avec une identité humaine qui perdure. Alors, dans quel espace la vie humaine que nous vivrons au-delà de la vie humaine que nous vivons actuellement pourra-t-elle s’épanouir ? Dans ce qu’on appelle le cinquième règne, un règne surnaturel. Et qu’est-ce que ce règne ? Il faut avoir l’humilité de reconnaître que nous n’avons aucun moyen d’avoir le moindre aperçu de ce qu’est le cinquième règne. Cela ne sert à rien de spéculer car nous n’avons ni le vocabulaire ni les représentations mentales permettant d’en avoir le moindre aperçu. On peut dire ce que disait un Satvika : « Ce règne est l’océan des Ames et leurs pensées » et fait rare chez un Satvika, il ajoutait « Un ashram c’est un océan d’Ames et une Ame c’est une flamme qui pense ».

Image : Le parlement des singes de Bansky

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.