Cours du 27 mai 2019

2 janvier 2020

Thème du cours : Le point commun des serviteurs d’aujourd’hui

Qu’est-ce qui distingue les disciples du nouvel âge, les serviteurs d’aujourd’hui, au sein d’un monde dominé par l’angoisse ? C’est la conviction qu’une autre vie existe au-delà de celle-ci et qu’un autre monde existe en dehors de celui-ci. C’est le dénominateur commun et tout le reste est secondaire. Même l’adhésion au principe de la réincarnation n’est pas prioritaire. On peut se passer de cette hypothèse. Quand Napoléon demanda à Laplace si Dieu existait dans son système, il répondit : « Je me passe de cette hypothèse. » Le socle, le terreau, le point de départ et d’arrivée de tout c’est la conviction qu’il existe une autre vie et un autre monde. Les enfants le sentent d’instinct, comme ce petit garçon devant sa grand-mère morte : « C’est drôle, elle est là mais il n’y a personne dedans ! ». Elle n’est pas là, elle est ailleurs, il y a donc un ailleurs.

Ce sont les musiciens et les poètes qui nous en apportent la preuve la plus vivante, beaucoup plus que les philosophes ou les théologiens. Quelques notes de Mozart ou quelques vers de Rimbaud, quand on sait les entendre et les lire, procurent une sensation immédiate du surnaturel.

Image : Arthur Rimbaud

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.